Blog Trotteurs

by Sonia Verani 

Si tu as peur de l’avion, du bateau, du train, du vélo, ami voyageur, ce blog est pour toi. Oui, ici, on voyage avec strass, humour et paillettes. Ici, on traque les arcs-en-ciel du monde entier à dos de licorne. Et pas n’importe laquelle ! Une jolie licorne parisienne et graphiste de surcroit qui se dit « illettrée » mais qui use d’une plume décapante, sans la moindre faute de goût. En solo ou en duo, avec son viking chéri, cette Lykorne bondit de pays en pays avec une légère préférence pour tous les univers froids. L’Islande a été pour elle une réelle prise de conscience déterminante dans sa façon d’aborder les voyages et surtout de les raconter.

Ses prises de vue ont toutes un côté graphique, de par sa formation professionnelle mais aussi un côté ludique et coloré de par son âme pétillante. Elle évoque ses joyeuses découvertes dans des articles à déguster sans modération. Au compteur de cette indomptable licorne déjà pas mal de destinations : Chine, Espagne, France, Italie, Groenland, Islande, Mongolie et Sibérie. Elle n’a pas froid aux sabots ni aux yeux. Elle adore galoper sur le lac Baïkal en hiver et nous raconter la douce lumière rasante qui transperçait la glace, les reflets et craquelures qui dessinaient des motifs sur le lac et en profondeur…Elle visite sous la neige un magnifique monastère mongol par -30° et nous en rapporte des récits chauds et émouvants pleins d’émerveillement et de béatitude.
Elle ne cesse de vibrer cette Likorne et n’a de cesse de nous embarquer dans son univers joyeux où chaque aventure est une rêverie devenue réalité.
facebook
insta
gram

blog

Sauvazine, un néologisme qui, à lui tout seul, plante le décor de ce blog où voyage et culture  sont les fils conducteurs de chaque article posté. Un magazine sauvage de la blogosphère sans aucune barrière. Alimenté par une âme voyageuse qui dévore le monde comme si chaque jour vécu comptait 48h et non 24h, ce blog rallie pas mal de curieux désireux de découvrir une destination certes, mais il est aussi un tableau de bord pour tous les amoureux d’Art.
Cette Sauvazine voyage dans le monde et dans l’art en prenant tout son temps libre. Cette liberté incarnée ici, dans une plume lyrique toujours précise et à l’heure, peut tour à tour vous parler d’une journée à Brooklyn, en rythmant son récit en des clichés et des mots calqués par le temps qui passe mais qui compte toujours. Elle donne à ses visites une dimension de temps qui nous propulse dans un Jet-lag salvateur et régénérant. Elle nous fait vivre aussi une journée sur les Iles Fidji, sa journée idéale de 8h à 22h, avec à chaque fois des mots qui résonnent comme pour nous dire qu’il ne faut plus perdre de temps. Que le temps c’est des découvertes et des instants précieux à provoquer, dans le monde et dans l’âme.
Âme qu’elle nourrit en visitant des expositions artistiques quand elle n’a pas le loisir de rêvasser utile ailleurs. Dans ses instants culturels, elle nous invite à de belles heures au milieu d’une exposition, d’un musée ou d’un opéra.
Du coup, on voyage dans deux mondes, le notre et celui de l’art. Une façon de s’accorder une pause utile dans nos emplois du temps remplis de contraintes et d’horaires perdus.
facebook
instagram
blog

 
 
 

Si je vous dis Angleterre, vous allez penser pluie, thé, bus rouge, gélatine immonde ?
Si je prononce Brésil  vous voyez des bikinis à fesses jolies, des joueurs de futchbol?
Ok. Ok. Autant de clichés qui viennent illustrer pas mal de destinations et pays.
Mais justement, au-delà de ces clichés, que pouvons-nous retenir de chacune de nos expéditions ? Si on partait à l’aventure pour justement démonter un à un ces clichés pour laisser place à d’autres souvenirs plus jolis, plus gratifiants ?
C’est le défi que relèvent Sharone et Maxime, nos deux jeunes voyageurs impliqués, dans ce blog où les images toutes faites volent en éclats.
Ici, tout commence par un micro-trottoir où des personnes s’expriment rien qu’à l’évocation d’un nom de pays, ville ou île.
Evidemment, ce qu’il en ressort ne résume pas vraiment la destination. Au contraire, cela vient presque à la dénaturer. Alors, suite à l’évocation de tous ces clichés réducteurs, les deux tourtereaux débarquent dans ledit paysage et le visitent dans le seul but de lui offrir une autre renommée beaucoup plus flatteuse, réelle et juste.
Ici, on ne réduit pas un pays, une ville, un peuple, on le visite mieux et on lui offre des clichés photographiques et narratifs plus dignes, sortant des sentiers battus.
Ici, on ne résume pas la Corée du sud en un bol de riz, Non. On ne colle pas non plus l’étiquette « Bière-Frites » sur sa valise quand on part en Belgique, Non.
On sillonne les routes, les ruelles, les villages isolés, les cultures autrement. Sans aucun a priori et vraiment, ça fait du bien. Un sac à dos, deux jeunes coeurs ouverts sur l’essentiel et l’important, voila ce que Povécham offre dans ce blog qui s’évertue à démonter ce qu’ici on pense de là-bas.
facebook
instagram
blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *